FONDAFIP > Actualité des Finances Publiques > 2010 > Mars 2010
Didier Migaud

Installation de Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes

Michel BOUVIER, Président de FONDAFIP, le Bureau et l’ensemble des membres de FONDAFIP souhaitent adresser leurs vives félicitations à Didier Migaud à l’occasion de son installation dans les fonctions de Premier président de la Cour des comptes.

 

Michel BOUVIER, Président de FONDAFIP, le Bureau et l’ensemble des membres de FONDAFIP souhaitent adresser leurs vives félicitations à Didier Migaud à l’occasion de son installation dans les fonctions de Premier président de la Cour des comptes.
FONDAFIP se réjouit de cette nomination qui place à la tête de la Cour des comptes l’un des meilleurs spécialistes des finances publiques dont l’engagement résolu pour la transparence financière est reconnu par tous. Didier Migaud qui était jusqu’alors Président de la Commission des finances de l’Assemblée nationale est à l’origine de la création de la Mission d’évaluation et de contrôle de l’Assemblée nationale. Il est aussi l’un des deux pères de la LOLF.
La Revue Française de Finances Publiques s’associe à ces félicitations, en s’honorant que Didier Migaud soit membre de son Conseil scientifique.
 
 
Extraits du discours de Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes, Audience solennelle du 11 mars 2010
 
La situation économique mondiale et celle de nos finances publiques renforcent l’importance de nos missions et confèrent à nos travaux une portée nouvelle dont nous sommes pleinement conscients. Le Gouvernement trouvera en la Cour non seulement une vigie attentive et indépendante, mais aussi une force de recommandations et de propositions, étayées et chiffrées, utiles à l’efficacité de l’action publique et au redressement de nos comptes, dans le strict respect du rôle qui doit être le sien. Elle souhaite contribuer au développement significatif de l’évaluation des politiques publiques dans notre pays.
 
...
 
La complexité de nos sociétés, la nécessité de rendre compte et de justifier l’usage des fonds publics donnent une place particulière et renouvelée à la performance de la sphère publique. Elle est un gage de compétitivité économique, mais aussi de cohésion sociale. Je suis convaincu que la Cour peut jouer un rôle encore plus fort dans la qualification des performances de la gestion publique, en s’ouvrant à de nouvelles méthodes, en acceptant de se confronter à d’autres expertises et en formulant des recommandations plus précises.
Donner aux citoyens et à leurs représentants l’information à laquelle ils ont droit – une information vérifiée sur pièces et sur place, une information contredite et donc incontestable, une information validée parce que délibérée de manière collégiale et donc impartiale, tel est bien le rôle fondamental de la Cour et des juridictions financières au service d’une démocratie exemplaire : permettre aux citoyens et à leurs élus d’effectuer, en toute connaissance de cause, les choix qui reviennent au peuple souverain.
 
...
 
Le projet de loi portant réforme des juridictions financières, adopté en conseil des ministres le 28 octobre dernier et déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale, doit donner un élan nouveau aux compétences juridictionnelles de la Cour. Il doit lui permettre, dans un cadre profondément modernisé, d’engager la responsabilité des gestionnaires. Ce projet se fonde sur l’expérience de la Cour de discipline budgétaire et financière, pour en élargir le champ et en approfondir la portée.
Mais encore faut-il que le champ des justiciables soit défini assez largement ! Et que les conditions requises pour la mise en jeu de la responsabilité des décideurs ne soient pas trop restrictives, ni ambiguës, afin que cette réforme contribue à la « révolution morale » que vous avez appelée de vos vœux !
Mais, vous l’avez vous-même souligné, l’autre volet de la modernisation du système de responsabilité concerne les comptables publics. Je veux redire l’importance que la Cour devienne une juridiction pleine et entière, dont les décisions sont exécutées.
 
 
 
 

 

Téléchargement(s)

Confirmation d'envoi

Madame, Monsieur,
votre message a bien été envoyé.
Nous y donnerons suite dans les plus brefs délais.

×
Contactez Fondafip

Fondafip est à votre écoute.
Utilisez ce formulaire pour toute demande, inscription ou remarque sur le site.

×