FONDAFIP > Actualité des Finances Publiques > 2010 > Décembre 2010

Conclusions d’un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) « Améliorer le rapport coût – efficacité des dépenses de santé »

Le système français de santé est ainsi jugé performant. Des marges d’améliorations existent toutefois dans un contexte de finances publiques passablement dégradées.

 

 Selon le rapport de l’OCDE, la France est à même d’améliorer la performance de ses soins tout en procédant à une diminution du coût de ceux-ci. La difficulté principale réside dans la nécessité de contenir dans l’avenir les dépenses de santé. Celles-ci ont en effet progressé en France de 27% entre 1997 et 2007. Les tensions subies actuellement par un certain nombre de pays industrialisés  poussent donc à leur maîtrise accrue, notamment par le biais de réformes structurelles. Pour demeurer sur l’exemple de la France, le rapport constate que les coûts administratifs du système français sont supérieurs à la moyenne des pays étudiés, soit 7% des dépenses totales de santé contre 4% pour les seconds. Ce rapport évoque par ailleurs la meilleure coordination attendue entre la médecine de ville et l’hôpital, et souligne un certain nombre de difficultés liées à l’instauration de la tarification à l’activité (T2a) dans le système hospitalier.
 

 

Confirmation d'envoi

Madame, Monsieur,
votre message a bien été envoyé.
Nous y donnerons suite dans les plus brefs délais.

×
Contactez Fondafip

Fondafip est à votre écoute.
Utilisez ce formulaire pour toute demande, inscription ou remarque sur le site.

×